Voyage à Madagascar
avril-mai 2000

 

Ces pages illustrent un voyage de 3 semaines à Madagascar en avril et mai 2000.

Nous étions 2 couples, habitués à voyager ensemble, pour effectuer un périple en 4x4, avec chauffeur-guide.

Nous avons voyagé selon un programme établi à l'avance par le tour opérator ce qui nous a épargné les soucis de transport et d'hébergement. Nous avons parcouru au total près de 2500 km dont plus de 700 km de piste, souvent très mauvaise.

Notre itinéraire :

Tana - Périnet-Mantadia - Tana
Tana - Tuléar - ifaty, par les hauts plateaux, les parcs de Ranomafana et de l'Isalo
Une liaison aérienne Tuléar - Morondava pendant laquelle notre guide faisait plus de 1200 km pour nous retrouver à l'arrivée.
Morondava - Tsingy de Bemaraha et retour
Morondava - Tana

Cette formule s'est avérée excellente pour la découverte de ce vaste pays. Le déplacement en 4x4 sous la conduite d'un guide expérimenté est très sécurisant car on prend très vite conscience des difficultés susceptibles de survenir et de gâcher le plaisir du voyage. On est parfois loin de tout, comme sur la route des Tsingy, et le moindre pépin peut devenir un gros problème.

Notre motivation initiale était surtout la découverte de la nature dont on sait combien elle est exceptionnelle à Madagascar. Nous n'avons pas été déçus. Malheureusement la pauvreté pousse les villageois à pratiquer la culture sur brûlis et la déforestation, ce qui dégrade le biotope et favorise la désertification.

Cependant la vraie surprise fut le plaisir que nous avons eu à découvrir les malgaches, un peuple courtois et chaleureux qui nous a permis d'entrevoir sa vie quotidienne. Si les villes offrent trop souvent le spectacle d'une misère terriblement choquante à nos yeux de touristes habitués à l'opulence, la campagne offre un spectacle plus heureux. On y rencontre une population laborieuse, démunie de tout mais qui semble ne manquer de rien. Un peuple joyeux, grouillant d'enfants qui saluent les vazas en riant et en criant avec un mélange de crainte et d'ironie. Les travailleurs sont toujours fiers de nous montrer leur activité, que ce soit les paysans récoltant et préparant le riz, les forgerons, les orpailleurs et les autres. Ils compensent l'absence de moyens par une débrouillardise et un art de la récupération et du recyclage qui forcent l'admiration.

Très peu de mendicité en dehors des villes mais les petits cadeaux en remerciement d'une photo sont très appréciés.

On en revient la tête pleine de questions sur le fossé à peine croyable qui sépare nos modes de vie.

Tour opérator : Malagasy tours
Chauffeur-guide : Manassé RASOLOFOARISON

Les photos sont des captures d'image fixe à partir de bande vidéo DV.
camescope Sony TRV 900 et Sony PC7.

Photos et conception du site : Philippe Pallu

 

(c) 2001 - P. Pallu