Bali - Avril 2002
Singe

Premier voyage en Asie.

Tout a déjà été dit sur Bali et ce témoignage n'a pas d'autre prétention que de rendre compte d'un séjour bien trop bref pour saisir toute la complexité du pays mais suffisant pour en percevoir la richesse culturelle et la beauté.

Bali parvient à concilier deux chosess à priori incompatibles : le tourisme de masse et le maintien d'une culture singulière authentique.
La plupart des visiteurs ne s'éloigne guère des centres touristiques du sud de l'île épargnant à peu près l'intérieur du pays
des ravages d'une surfréquentation touristique.
La religion y est extrèmement importante. La pratique religieuse est perceptible dans toute les activités quotidiennes. La religion majoritaire est l'Hindouisme, ce qui fait de Bali une exception au sein d'une Indonésie par ailleurs musulmane.

La société est organisée selon le système des castes.

Nous séjournions en demi-pension à Legian à l'hôtel Jayakarta. Nous avons alterné repos et excursions.
Les hôtels offrent au touriste tout ce qu'il est en droit d'attendre sous les cocotiers : piscine, farniente, lecture, soirées spectacles etc.
Le shopping dans les innombrables magasins de Kuta, Ubud, Celuk et Mas est une activité attrayante pour celui qui ne craint pas de marchander.

Pura Ulun Danu Bratan

Les excursions à la découverte du pays sont pleines de surprises et de dépaysement.

Nous avons fait deux excursions d'une journée chacune en voiture avec un chauffeur et un guide parlant français, puis nous avons loué une voiture avec chauffeur pour une journée vers les principaux centres d'artisanat autour d'Ubud.

Barong

Notre séjour coïncidait avec une des plus importantes fête du calendrier balinais : Galungan. Cette fête symbolise la victoire du bien sur le mal. Les touristes la perçoivent en général comme une gène car toute l'activité économique est très ralentie pendant plusieurs jours. Pour nous qui avons pu programmer une excursion ce jour là, ce fut l'occasion de parcourir le coeur du pays et d'y voir les villages en fête, entièrement décorés de magnifiques tressages en bambou et feuilles de palmier et d'assister à toutes sortes de manifestations, nullement destinées aux rares touristes circulant ces jour là, mais reflétant l'importance de la religion pour les balinais . Nous avons été particulièrement impressionnés par les nombreux orchestres Gamelans jouant dans les temples ainsi que par les défilés de Barongs.

Kuta


 

Quelques mois plus tard, cette rue de Kuta était ensanglantée par le terrible attentat qui fit plus de deux cent morts.

Conseils aux voyageurs

Diaporama

(c) 2003 - P. Pallu